Comment sont payés les dividendes en bourse ?

2

Premièrement, qu’est-ce qu’un dividende ?

Le dividende représente une partie des bénéfices (bénéfices) d’une société qui est versée à ceux qui détiennent des actions. À partir de cette définition, nous devons comprendre deux choses : 1) Une société doit être rentable pour distribuer des dividendes. 2) Une société n’est pas obligée de verser des dividendes à ses actionnaires.

A lire en complément : Quelles actions suisses acheter en 2020 ?

En général, une entreprise en pleine croissance encouragera le réinvestissement de ses bénéfices non répartis afin de poursuivre son expansion, de faire des acquisitions et/ou de développer de nouveaux produits. Habituellement, les entreprises qui ont atteint un certain stade de maturité opteront pour le versement de dividendes afin d’attirer, de retenir et de rémunérer leurs actionnaires sur le long terme.

Exemples : Facebook est une entreprise en croissance qui est rentable et qui ne verse pas de dividende. RBC est une banque bien établie qui redistribue une partie de ses bénéfices à ses actionnaires.

A lire en complément : Comment va evoluer la Bourse en 2020 ?

Deuxièmement, comment calculer le rendement du dividende ?

Le « rendement » est le ratio du dividende annuel par action divisé par le cours actuel de l’action.

Par exemple, l’action d’Enbridge est actuellement de 40$ et son dividende trimestriel est de 0,81$ par action. Dans ce cas, vous devez multiplier le 0,81$ par 4 pour obtenir le dividende annuel, diviser le résultat par 40$, puis le multiplier par 100 pour l’avoir en pourcentage.

Formule ici :* 100

Avec cette équation, nous obtenons un rendement de 8,10 % pour les actions d’Enbridge. Autrement dit, après un an, si vous avez acheté 25 actions d’Enbridge pour 40$, si le dividende versé reste le même, vous aurez reçu un total de 81$ sous forme de dividende, soit un rendement de 8,10 % du montant investi.

Notez que le rendement du dividende n’est pas garanti. En effet, il est toujours possible pour une entreprise de suspendre ou de réduire le dividende si elle considère que la situation est trop précaire et qu’elle préfère conserver ses liquidités pour le bien de l’entreprise.

Enfin, quels sont les avantages des dividendes ?

Les paiements de dividendes sont attrayants pour les investisseurs passifs qui sont à la recherche de placements axés sur le revenu plutôt que sur la croissance.

D’une part, les dividendes des sociétés canadiennes bénéficient d’un crédit d’impôt qui rend ce type de revenu plus attractif du point de vue fiscal que les revenus d’intérêts (obligations, CPG, etc.). En revanche, si l’investisseur ne vit pas du revenu de ses placements, il peut systématiquement réinvestir ses dividendes pour acquérir davantage de ces actions. Une stratégie qui peut porter ses fruits à long terme.

Il faut également se rendre compte que les dividendes reçus peuvent augmenter le rendement total du portefeuille ou atténuer les pertes lorsque le marché est baissier. De plus, même si le cours de l’action a perdu de la valeur, l’investisseur passif peut continuer à bénéficier d’une source de revenus cohérente et prévisible avec le versement du dividende.

De votre côté, avez-vous des actions de dividendes dans votre portefeuille ?