Comment calculer le nombre d’actions ?

48

Il n’est pas rare de trouver des articles et des vidéos sur Internet sur : comment gagner de l’argent en bourse ? plus ou moins fiable d’ailleurs… mais le contraire est plus rare.

Pourtant, la réalité n’est pas ce que nous voulons croire , car s’il est effectivement possible de gagner de l’argent en bourse, perdre de l’argent est également vrai.

A lire également : Les acteurs de la prévention professionnel

Alors vous aurez raison, il est probablement plus intéressant de se concentrer sur le positif, sur les gains probables. Mais je vais vous proposer un concept inversé : et si… c’était la gestion de vos pertes qui vous menait à la rentabilité ? perdre moins pour gagner. Intéressant au premier coup d’œil !

Ce que vous allez apprendre :

Lire également : Quelle entreprise créer en 2020 ?

  • Pourquoi il est plus important de s’intéresser à la gestion de votre argent qu’à vos gains et pertes.
  • Qu’est-ce que la gestion de l’argent ? (et pourquoi vous pouvez être manipulé avec des courbes de victoire).
  • Comment calculer la taille d’un poste ? (et mon outil Excel à télécharger gratuitement).

Gagnez moins, mais gagnez mieux.

47,4 % ! C’est le pourcentage de succès moyen observé sur un échantillon de 6 582 prévisions financières réalisées par des experts des finances publiques entre 2005 et 2012. Cette étude nous montre que la majorité des meilleurs économistes, du moins ceux qui ont été médiatisés au cours de cette période de 7 ans, ne parviennent pas à battre le marché. Surprenant ! ce qui signifierait qu’investir dans la chance la plus complète garantirait une meilleure probabilité de succès (50 %)…

En réalité, les paramètres à prendre en compte pour permettre une comparaison sont si nombreux qu’il devient difficile de juger de la performance réelle d’un individu. Mais une chose est sûre, ne comptez pas sur le pourcentage de succès, cet indicateur est trompeur et manipulable.

A Une seule transaction gagnante peut effacer 9 pertes consécutives.

L’exemple ci-dessous détaille les résultats « catastrophiques » dans le trading puisque notre investisseur a perdu 9 transactions consécutives (qu’il a limité à une perte de 2 % de son capital) et finalement poursuivi par une transaction gagnante. Suivant le fameux adage « laisser courir les gains et réduire les pertes «, l’investisseur a augmenté son capital de 8,4 % avec seulement 10 % de succès .

30 % de la plus-value d’une seule opération vous paraît-il surréaliste ? pourquoi certaines personnes parvient-elles à perdre 30 % de leur capital en une seule opération ? Il s’agit de gestion de l’argent . Et c’est ce que nous allons approfondir dans les paragraphes suivants.

Qu’est-ce que la gestion de l’argent dans le trading ?

Comme le trading, dont nous avons déjà redéfini la définition, la gestion de l’argent est un terme anglophone qui inclut les activités de gestion des risques et plus particulièrement gestion de l’argent. Il s’agit d’un pilier simple mais fondamental de vos activités de trading. Certains diront même que la gestion de l’argent est plus importante que l’investissement lui-même. Ce qui n’est pas totalement infondé quand on sait qu’une prévision boursière a 47,4 % de chances de se réaliser.

Les prévisions boursières ont un horizon temporel à moyen et long terme. Il est évident que le trader qui cherche à récupérer sur le marché 2 points par transaction sans stop loss pourrait atteindre 95% de succès. Mais la gestion de l’argent de ce type de trading est si risquée qu’une seule perte peut vous faire perdre tous vos gains. Voici la courbe des résultats d’une activité scalping très mal négociée :

2 ans de trading perdus en seulement 2 pertes (source : myfxbook) La gestion de l’argent est un art qui vous protégera :

  • première série de pertes consécutives (inévitables). Je ne vais pas entrer dans les lois des probabilités, de l’écart type, et la variance, mais pour comprendre ce concept, je vous donne un exemple. Qui n’a jamais vu une série de couleurs consécutives du 10/09/11 à la roulette ? (rouge ou noir) alors que les cotes sont normalement de 50/50 (pour simplifier). Mais l’inverse est également vrai. Vous pouvez, avec une stratégie aléatoire, effectuer 10/12 transactions gagnantes consécutives. Attention à ne pas croire au Graal, attention à ne pas vouloir réinvestir trop rapidement vos gains car une série négative pourrait faire fondre votre nouveau capital.
  • puis des pertes abyssales. En vous apprenant comment réduire vos pertes en fonction d’un niveau de risque préalablement défini (0,5, 1 ou 2 % de votre capital).
  • puis et finalement des dérives psychologiques. Le contrôle parfait de votre risque vous rassurera et vous évitera quelques décisions hâtives (notamment celles visant à réduire vos gains).

Je suis bien conscient que la théorie a ses limites, nous allons donc nous intéresser à la pratique, concrètement, comment le faire ?

Définissez votre niveau de risque maximal

Il s’agit de la première étape à franchir lorsque vous souhaitez gérer vos risques. Le niveau de risque maximal est un pourcentage de votre capital qui ne doit pas être dépassé en cas de perte d’un investissement. Il est recommandé que votre perte maximale se situe entre 0,5 % et 2 % de votre capital. Évidemment, plus votre capital est important, plus vous pouvez vous permettre de réduire votre niveau de risque. Plus votre capital est limité, plus votre exposition peut atteindre le niveau de risque de 2 %. Un petit capital vous fera donc prendre plus de risques, quel que soit votre goodwill, puisque vous avez l’obligation de couvrir vos coûts et l’objectif de générer des revenus.

Prenons des exemples : j’ai un capital de 2 000€, je me donne un risque maximum de 2% pour supporter les coûts et générer des gains motivants. J’accepte donc de perdre par transaction (2 000* 0,02) 40€ maximum. Pour que je puisse perdre 50 transactions consécutives avant de perdre mon capital. C’est toujours rassurant. J’ai un capital de 10 000€, je me donne un risque maximum de 1%. J’accepte donc de perdre par transaction (10 000* 0,01) 100€ maximum. Je peux donc perdre 100 transactions consécutives avant de perdre mon capital. Enfin, j’ai un capital de 25 000€, je me donne un risque maximum de 0,5 %. J’accepte donc de perdre par transaction (25 000* 0,005) 125€ maximum. Je peux donc perdre 200 transactions consécutives avant de perdre mon capital.

Vous voyez donc que lorsque vous établissez votre note de risque, il devient très difficile de perdre tout votre argent. Ce niveau de risque doit vous accompagner dans tous vos investissements. Actions, indices, forex, matières premières, c’est à vous d’adapter la taille de votre position pour respecter cette variable de risque si protectrice. Et c’est ce que nous allons voir en commençant par les actions.

Ajustez la taille de votre position sur Actions

Définir votre Le niveau de risque est une étape facile, mais il est plus rigoureux de comprendre et d’adapter la taille de sa position aux spécificités des marchés financiers.

Sur les actions, la variation des prix est calculée en pourcentage. On dit qu’une part, avouons Genfit, a augmenté de 15 % depuis janvier dernier. Votre niveau de risque maximal, qui, pour utiliser les exemples étudiés ci-dessus, pourrait être de 100€ avec un capital de 10 000€, doit donc être converti en pourcentage.

L’analyse technique fournit une aide précieuse pour atteindre cet objectif, car vos niveaux d’entrée, de stop loss et de prise de profit (mais non obligatoires) sont définis avant de prendre position.

Déterminer mes conditions de placement

Action Genfit, 28 avril 2020 en données horaires Imaginons que je m’intéresse à l’action GENFIT, qui dans les données horaires est dans une tendance haussière et est maintenue par un support horizontal (l’action des prix) situé dans une zone de prix. de 18,5€.

Les prix forment une consolidation en forme de drapeau dont la rupture par le haut pourrait redonner une impulsion haussière.

  • Mon niveau d’entrée est connu, j’estime que 19,30€ est un niveau qui me montre que la cassure de mon chiffre chartiste est haussière.
  • Je détermine également mon niveau de stop loss, qui ne devrait pas être trop serré. Je suis dans les données horaires (S1), nous sommes dans une période compliquée (crise du coronavirus) et le dernier creux est proche du chiffre rond de 18€. Je décide donc de positionner mon stop loss sur 17,90€.
  • Le pourcentage entre mon niveau d’entrée et mon niveau de risque est de 7,24 %, ce qui signifie que je souhaite qu’une variation de 7,24 % de la part de GENFIT ne représente que 1 % de mon capital, ici 100€.
  • Action Genfit, 28 avril 2020 en données horaires

Calcul d’une taille de position sur l’action Genfit

Maintenant que j’ai déterminé tous les paramètres de mon investissement, la question est la suivante : comment beaucoup d’actions dois-je acheter en fonction de mon capital pour garantir mon risque de 1 % ? 🙄 Eh bien.. la formule est la suivante :

Nombre d’actions = (Pourcentage de risque/ (pourcentage entre le niveau d’entrée et le stop loss) * Votre capital) /niveau d’entrée

Nombre d’actions = (0,01/0,0724 * 10 000€) /19,3 € = 71 actions à acheter ! Un calculateur EXCEL pour vous aider

Il est facile de comprendre, même si la formule présentée ci-dessus n’est pas complexe, qu’un outil informatique tel qu’une calculatrice EXCEL est un bon outil pour calculer la taille des positions.

J’ai donc décidé de partager cet outil avec vous pour éviter de commettre des erreurs et vous permettre de comprendre facilement la gestion de l’argent.

Cet outil plus complet que le simple extrait ci-dessus vous aide également à calculer vos frais de courtage et offre des statistiques basées sur les données que vous saisissez. Il est disponible gratuitementIllustration du calculateur d’action après un simple abonnement à notre Newsletter.

Devenez privilégié

Comment apprendre la bourse et gagner de l’argent ? mais surtout dépassent les chances (et réduisez vos pertes avec quelques astuces). Je vous raconte tout.

🎁 En prime : je vous propose de démarrer mon calculateur d’actions Excel. La seule façon de l’avoir, et de découvrir toutes mes techniques avancées, c’est de m’inscrire à mes lettres confidentielles™.

Inscrivez-vous En cochant cette case, vous confirmez que vous avez lu et accepté nos conditions d’utilisation concernant le stockage des données soumises via ce formulaire. Ajustez la taille de votre position sur FOREX

La cotation du marché des devises — forex — se fait en pips. Le pip représente la plus petite unité de mesure qui correspond généralement à la 4e décimale. Toutefois, certaines devises font exception, comme l’euro et le yen. (EUR/JPY), dont la plus petite unité de mesure est la deuxième décimale.

Prenons des exemples : si la paire de devises EUR/USD est de 1,0829 et connaît ensuite une forte augmentation de 1 %, la nouvelle cotation sera de 1,0955. C’est une variation de 126 pips. Tandis que la paire EUR/JPY se cote par centaines et se négocie actuellement à 115.81. Une variation de 126 pips porterait le prix à 117,07.

Cette variation des pips est importante. C’est elle qui détermine la taille de votre position.

Analyse technique pour déterminer vos niveaux d’entrée

Supposons que je souhaite acheter le bas de la fourchette de ma paire de devises EUR/USD. Mon niveau d’entrée est à 1,0839 et mon niveau de stop loss, que j’ai fixé sur le graphique en haut du dernier creux, est à 1,0722.

EUR/USD en données quotidiennes (07 mai 2020). La différence entre mon niveau d’entrée et mon niveau d’arrêt est de 117 pips. Souhaitant pour respecter ma logique de maîtrise des risques, je ne veux pas perdre plus de 100€ sur cette variation. Un pip devrait donc me coûter 0,85 centime d’euros (100 €/117 pips). Maintenant que vous avez tous vos paramètres, combien faut-il investir ?

Calcul de la taille d’une position sur le FOREX

Dans ce cas, c’est précisément 9 133€ que je dois investir, montant que j’ai pu calculer grâce à la formule suivante :

Montant de l’investissement = (Montant d’un pip* Niveau Stop Loss) /Pas de cotation

Montant de l’investissement = (0,85 * 1,0722) /0,0001 = 9 133€ Ajustez la taille de votre position sur les indices

Le marché indiciel est coté en points. Cependant, il est impossible de négocier directement un indice. Les cotations sont proposées par des instruments financiers tels que les CFD (marché non réglementé) ou les contrats à terme (marché réglementé) dont l’indice représente le sous-jacent. Je vais me concentrer sur les contrats futurs (le marché) réglementé) qui est plus subtil que les CFD.

Cependant, le raisonnement reste le même, votre premier objectif est de déterminer votre niveau d’arrêt. Imaginons donc que je veuille vendre le fameux indice français (CAC40). La tendance inférieure est à la baisse, mon prix est sur une résistance formant un drapeau potentiel et j’ai un signal de vente constitué par cette hirondelle à la baisse sur la moyenne mobile de 50. C’est suffisant pour me motiver à prendre un risque.

Le CAC40 en données quotidiennes (30 avril 2020). Mon niveau d’entrée est de 4 570 points, mon niveau de stop loss est de 4 740 points. La différence entre ces deux niveaux est de 170 points. Si je veux seulement perdre 100€ sur cette transaction, la valeur en points doit être de 0,59 centime d’euro (100/170 = 0,588).

Bien qu’il soit facile d’ajuster la taille en points d’un indice sur les contrats CFD, le marché à terme offre moins d’opportunités.

Choix de votre contrat

Les deux principaux contrats futurs du CAC4 sont les suivants : Le CFE (CAC 40® Index Future) et le MFC (CAC 40® Index Mini Future ). La valeur du point du premier contrat est fixée à 10€ et ne peut pas être modifiée. La valeur du point du mini-contrat est fixée à 1€ et ne peut pas non plus être modifiée.

Dans notre exemple, nous recherchons une valeur en points fixée à 0,59€. Il est donc conseillé de négocier sur le mini contrat CAC40 mais votre risque ne sera pas de 100€ mais de 170€ . ET oui ! votre niveau d’arrêt étant situé à 170 points, chacun d’une valeur de 1€.

Malheureusement, les futurs contrats indiciels n’offrent pas toujours la possibilité de bien gérer votre risque…

Nous venons de voir pourquoi la gestion de l’argent est un pilier essentiel de votre stratégie de trading. Un pilier qui vous protège et vous aide, mais nous allons nous permettre de résumer cet article en quelques mots.

Questions fréquemment posées (FAQ)

Qu’est-ce que la gestion de l’argent ? La gestion de l’argent fait référence à toutes les activités qui vous permettent de gérer votre argent et plus particulièrement votre niveau de risque dans le trading.

Comment calculer la taille de votre position sur les actions ? La modification d’une action est calculée en pourcentage. Chaque action entre eux a des valeurs différentes. Le calcul de la taille d’une position, et donc du nombre d’actions à acheter ou à vendre, est déterminé par vos conditions d’entrée, votre niveau de stop loss et le risque que vous souhaitez que votre capital prenne.

Existe-t-il un fichier EXCEL ? Oui ! Je mets gratuitement à disposition un calculateur d’actions EXCEL en m’abonnant à ma newsletter.

Comment calculer la taille de votre position sur le Forex ? La variation d’une paire de devises est calculée en pips. La valeur des pips varie en fonction de votre exposition. Votre exposition est conditionnée par votre niveau de risque, votre niveau d’entrée et votre stop.

Comment calculer la taille de votre position sur Des indices ? Les contrats qui vous permettent de négocier sur des indices, en particulier des contrats à terme (marché réglementé), limitent vos possibilités de gestion des risques. Chaque contrat a pour caractéristique une valeur en points fixes (1€, 2€, 5€… 25€). Calculez la valeur de votre point cible pour sélectionner le bon contrat dans lequel investir.

La gestion de l’argent n’a pas de secret pour vous

Le capital pour la protection de son capital, une taille de position, un stop et une prise de profit doivent être positionnés de manière intelligente.

Ce que vous venez d’apprendre aujourd’hui :

  • Pourquoi vous devez vous préoccuper davantage des montants que de votre taux de réussite.
  • Comment adapter une taille de position sur les actions (et l’outil que j’utilise accessible à tous).
  • Comment adapter la taille d’une position sur le marché des changes (et pourquoi est-ce différent).

Maintenant, à vous de…

Partagez vos réflexions, est-ce que cet article, est-ce que ce concept intéressant pour vous ? nous échangeons des commentaires.

❤️ Références

  • CXO Advisory, Guru Grades, consulté le 1 mai 2020.
  • Thomas Porcher, Traité d’économie hérétique, édition plurielle, p113, dernière lecture le 7 avril 2020.