Augmentation de salaire : comment bien se préparer pour la négociation ?

988
Businesswoman shaking hands with a businessman in an office

Pour réussir une négociation salariale, il vous incombe de suivre certaines étapes. N’oubliez surtout pas que chaque partie détient sa technique pour tirer les débats dans son sens. De votre côté, il y a vos motivations, le choix du moment propice avec les étapes à suivre pour optimiser vos chances. Au travers de cet article, découvrez comment devez-vous bien vous préparer pour la négociation !

Demandez un entretien

Dans un premier temps, nous vous recommandons de solliciter un rendez-vous au sein de votre service des ressources humaines ou de votre supérieur. Formuler explicitement votre objet de demande ne se révèle pas nécessaire selon les cultures des sociétés et les managers. Dans ce cas de figure, vous pouvez juste annoncer, pas brutalement, que vous aspirez à effectuer le point sur votre situation professionnelle. Notez bien que votre employeur saura immédiatement que votre demande concerne une négociation de la hausse du salaire. Dans le même temps, il y aura une approche France qui sera appréciée.

A lire également : Comment trouver un consultant compétent ?

Préparez un entretien

Dans cette optique, vous devez être convaincant. En premier lieu, vous devez vous préparer psychologiquement. Soyez vous-même convaincu du bien-fondé de votre prétention. Il convient de retenir que négocier une augmentation de salaire sans y croire est toujours voué à l’échec.

En second lieu, définissez précisément vos prétentions salariales. Vous devez pouvoir avancer un chiffre précis.

Lire également : Quelle entreprise créer en 2020 ?

Toutefois, veillez à penser en brut et non en net. Mis à part ceci, veillez à envisager d’autres formes de valorisation. Il s’agit des primes, les avantages en nature, les aménagements du temps de travail, les intéressements et bien d’autres. Au cas où votre employeur refuserait la hausse de votre rémunération, vous pigez dans ce cas rebondir immédiatement. Pour terminer, vous devez préparer des rhumants convaincants pour la négociation de votre hausse salariale. Il est conseillé de construire vos arguments et de les répéter.

De ce fait, vous pouvez vous en servir sans aucune difficulté au cours de votre entretien. Et ce, sans stress en règle générale. Plus vos arguments sont bien précis, plus vos négociations seront plus faciles. Raison pour laquelle, il est important de bien s’appuyer sur les chiffres ou sur d’autres preuves tangibles.

Par exemple, vous avez dépassé vos objectifs attendus à hauteur de X %, le taux de satisfaction client a connu une augmentation. Ainsi, vous le prouvez tout en réalisant des statistiques d’enquête, votre N + 1 témoignera de votre force de proposition. Vous avez la possibilité d’exposer les nouvelles missions qui sont confiées et qui visent à augmenter votre charge de travail.

Assurez votre entretien

Votre employeur devra être convaincu que vous représentez une véritable valeur jouter dans la société. Il doit encore être sûr que vous méritez une grande considération. Vous devez vous plier en quatre pour arriver dans cet état d’esprit lors de cet entretien : sûr de vous-même, positif, précis dans vos arguments, calme, etc.

N’oubliez surtout pas qu’un salarié dans l’affect ou encore une attitude vindicative est peu convaincant. Non seulement ça, il risque d’irriter son employeur. Veillez à exposer vos arguments, soumettez vos questions à votre employeur pour acquérir son aval. Par exemple : dans la mise en place des nouveaux projets, mes collègues me considèrent comme un moteur, qu’en pensez-vous ? Laissez toujours un temps de parole votre employeur.