Comment arrêter un crédit conso

1298

Les modalités d’annulation d’un crédit à la consommation sont simples et encadrées par la loi : la société prêteuse ne peut pas refuser l’annulation. Il convient toutefois de distinguer le droit de rétractation du droit d’annuler le contrat de vente.

Qu’est-ce qu’un crédit à la consommation ?

C’est une opération de crédit qui peut prendre la forme d’un prêt (amortissable, renouvelable, etc.), d’un découvert ou d’un délai de paiement pour financer des besoins personnels tels que l’achat de biens mobiliers (véhicule, électroménager, etc.) ou la fourniture de services (travail, voyage, etc.). Le crédit à la consommation ne comprend pas les prêts destinés à financer des obligations professionnelles.

A lire également : Découvrez les solutions alternatives au financement classique pour votre projet

Un crédit à la consommation peut être délivré sur une base strictement financière (c’est-à-dire en échange du paiement d’intérêts et/ou de frais) ou gratuitement.

Un crédit à la consommation doit respecter les mesures de sauvegarde du code de la consommation (information préalable, devoir d’explication, vérification de la solvabilité, droit de rétractation, possibilité de rachat de crédit, etc.)

A lire aussi : Comment calculer la capacité de financement d'une entreprise ?

Quels sont les crédits qui ne sont pas considérés comme des crédits à la consommation ?

En théorie, seuls les consommateurs peuvent bénéficier des mesures de protection du code de la consommation.

Cependant, certaines opérations de crédit entre un établissement financier et un consommateur ne sont pas considérées comme des crédits à la consommation, en raison du montant, de la durée de remboursement ou de la destination des fonds prêtés.

Qu’est-ce que le programme de rachat de crédit ?

Le rachat de crédit peut être une option pour contrôler votre gestion financière avant de recourir à l’arrêt de votre crédit conso si :

  • Vous avez de nombreuses dettes et vous payez plusieurs mensualités.
  • Vous souhaitez gérer une seule dette avec un seul interlocuteur.

Cette opération consiste à remplacer plusieurs contrats de crédit ou dettes préexistants par un seul prêt à taux et conditions différents ou identiques. Elle est réalisée par le même établissement, qui rembourse ensuite par anticipation les sommes dues au titre des anciens crédits.

L’emprunteur n’effectue qu’une seule mensualité avec le rachat de crédit. Sa quantité est fréquemment inférieure à la somme des quantités prises précédemment. En général, cette opération entraîne un allongement de la durée de remboursement ainsi qu’une augmentation du coût total du crédit.

Résilier un crédit à la consommation : le droit de rétractation

L’article L. 311-15 du Code de la consommation, tel que révisé par la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010, régit le droit de rétractation. Lorsqu’une personne signe un contrat de crédit à la consommation, elle dispose de 14 jours pour revenir sur sa décision : c’est le délai de rétractation.

Pendant ce délai, il lui suffit de remplir le formulaire lié au crédit et de l’envoyer au créancier par courrier recommandé. Le crédit à la consommation est alors résilié. L’argent emprunté peut avoir été transféré sur le compte de l’emprunteur avant le délai de 14 jours. Cela n’empêche pas l’emprunteur de résilier le prêt s’il le souhaite. Il devra simplement rembourser la totalité de la somme reçue sur son compte.

Résilier un crédit à la consommation en le remboursant par anticipation

Le remboursement anticipé peut être utilisé pour annuler un crédit à la consommation. Selon l’article L. 311-29, le prêteur n’a droit à aucun remboursement. Seul le capital restant dû est remboursé par l’acheteur. Le remboursement anticipé d’un crédit à la consommation se fait par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception. On parle alors de  » remboursement de son crédit à la consommation « .

Comment renégocier un crédit conso pour baisser les mensualités ?

La renégociation de votre crédit à la consommation est une autre option pour réduire vos mensualités. Elle consiste à négocier avec le prêteur un nouvel accord pour modifier les conditions du contrat initial.

Pour commencer, il faut négocier avec votre prêteur actuel. Il faut alors mettre en évidence l’existence de conditions plus avantageuses que celles proposées par votre créancier.

Si vous disposez d’une bonne cote de crédit, cela pourrait jouer en votre faveur lors des négociations. Vous pouvez aussi demander une prolongation du remboursement afin que vos paiements soient étalés dans le temps, même si cela implique généralement un coût supplémentaire sous forme d’intérêts.

Il ne faut pas hésiter à faire appel aux services d’un courtier ou d’un conseiller financier professionnel qui peuvent vous aider à trouver la solution adéquate pour renégocier au mieux votre crédit conso.

Les conséquences d’un défaut de paiement sur un crédit à la consommation et comment y remédier

Vous devez savoir que le non-paiement ou le retard des mensualités peut entraîner des conséquences financières très lourdes. En effet, les prêteurs peuvent appliquer des pénalités pour chaque échéance manquée ainsi que des frais de dossier supplémentaires.

Si vous ne pouvez plus rembourser votre crédit à la consommation, vous devez contacter directement la Banque de France, notamment par le biais du Fichier national des incidents de remboursement (FICP). Cette solution permettra au débiteur d’être inscrit sur une liste noire pendant cinq ans maximum, empêchant tout nouvel accord financier jusqu’à régularisation complète.

Si malheureusement rien n’a fonctionné dans ces différentes démarches et que vous êtes confronté(e) au risque réel du fichage FCC/FICP, sachez qu’il existe aussi d’autres solutions. Il y a notamment celle du recours aux procédures participatives comme le rachat ou le regroupement de crédits. Ils permettent alors aux personnes en situation difficile d’alléger leurs charges mensuelles en étalant leur dette sur une durée plus longue, moyennant souvent un taux d’intérêt supérieur.

Renégocier son crédit à la consommation, le rembourser par anticipation ou demander un report d’échéance sont des solutions envisageables pour éviter de se retrouver dans une situation financière difficile. Toutefois, en cas de difficultés financières persistantes, vous devez contacter rapidement votre prêteur et/ou la Banque de France afin de trouver une solution adaptée à votre situation.