Emprunter de l’argent à la banque pour gagner plus d’argent

102

Le contexte de taux d’intérêt toujours favorable a ouvert une nouvelle porte à la formation de stratégies patrimoniales. Aujourd’hui, il est plus intéressant de contracter des emprunts pour accumuler des actifs que de toucher à l’épargne. En fait, la situation économique actuelle est faite de telle sorte que vous gagnez en vous endettant. Plusieurs facteurs vous permettent d’optimiser votre patrimoine à moindre coût. Cet article explique pourquoi il faut emprunter pour gagner plus.

L’obtention d’un meilleur rendement

Ces derniers mois, la baisse régulière des taux d’intérêt des crédits immobiliers s’est accélérée au profit des investisseurs. En effet, le crédit est l’un des piliers du financement des projets immobiliers. En huit ans, les taux de crédit immobilier ont baissé de 30 %. A cet effet, la politique de la BCE encourage les banques à prêter plutôt qu’à investir pour soutenir l’économie.

A lire également : Quel est le rôle d'un packageur en crédits ?

Ainsi, les banques sont plus souples dans leurs critères d’octroi de crédits immobiliers. Par conséquent, il est plus facile d’obtenir des prêts. Dans ce cas, investir dans l’immobilier locatif reste l’option royale. En empruntant des sommes au taux avoisinant 1% pour réaliser des investissements locatifs avec des rendements compris entre 3% et 5%, l’investisseur améliore la rentabilité de son activité. Ceci parce que l’écart entre le taux d’intérêt et le taux de rendement brut est important.

L’augmentation du pouvoir d’achat

Emprunter, c’est facile. Et surtout, emprunter de l’argent coûte moins cher. En d’autres termes, une personne qui emprunte gagne plus. En cinq ans, l’enveloppe de prêt a augmenté de 33 000 euros. Cette augmentation du pouvoir d’achat se poursuit malgré l’augmentation des prix de l’immobilier en France. En effet, le coût du taux d’intérêt est actuellement inférieur à l’inflation. Ce phénomène, qui découle directement de la politique flexible des banques centrales, plaît aux investisseurs. S’il est pratiquement impossible pour un particulier d’emprunter à taux d’intérêt négatif, il est théoriquement possible de profiter d’un taux d’intérêt réel négatif et de gagner ainsi en pouvoir d’achat.

A voir aussi : Trading : prenez des pauses régulières et ne tradez pas tout le temps

Si l’inflation se poursuit pendant toute la durée de crédit, le montant total des mensualités sera inférieur au montant total du prêt. De plus, avec un prêt à long terme, l’investisseur augmente sa capacité de financement. Et cela lui permettra à terme d’augmenter son pouvoir d’achat face à la hausse de l’inflation. En fait, des taux d’intérêt bas conduisent à un effet d’enrichissement qui se traduit par une augmentation du pouvoir d’achat.

Le profit de l’effet de levier

Les prêts aujourd’hui sont très bon marché. Donc si un client a la chance d’avoir un capital, il est bien plus intéressant de trouver un investissement qui permette d’utiliser ce capital. De cette façon, l’investisseur peut bénéficier de l’effet de levier du prêt. Cela constitue un mécanisme qui permet un enrichissement important. Il s’applique lorsque le taux d’intérêt du prêt est inférieur à l’épargne investie pour le même montant. Il s’agit alors d’accumulation de capital par endettement. Utiliser l’effet de levier du crédit vous permet d’investir sans affecter votre épargne (ou presque sans l’affecter).

Cependant, le recours au crédit pour profiter de l’effet de levier implique un effort d’épargne plus important. Si une fiscalité s’ajoute à cet effet de levier, l’avantage pour l’investisseur est encore plus grand. L’effet de levier s’inscrit donc dans une stratégie patrimoniale, le contexte de taux bas étant favorable à l’investissement immobilier.

Un particulier avec 200 000 € peut acheter une propriété en espèces ou diviser ce montant en deux versements afin d’acheter deux propriétés à crédit. Grâce à l’effet de levier, il pourra construire un ensemble composé de deux biens d’une valeur unitaire moyenne de 180 000 €. Alors son bien sera à 360 000 euros au lieu de 200 000 euros s’il n’avait pas contracté de crédit immobilier.

Quelles sont les meilleures solutions pour construire des actifs à moindre coût ?

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont une option intéressante. Elles peuvent également être financées à crédit. Et, dans ce cas, le souscripteur bénéficie également de l’effet de levier des faibles taux d’intérêt du prêt contracté. Une autre option est d’investir dans un bien ancien à rénover et de faire un déficit foncier. Mais c’est plus contraignant. Contracter un prêt sans caution est plus facile pour un bien neuf. Les frais de notaire sont trois fois moins élevés que pour un bien ancien. Ainsi, le montant du prêt est moins élevé et les économies demandées par la banque ne sont pas si importantes.