5 arguments pour convaincre la banque pour avoir un crédit

107

Aujourd’hui, il est plus important que jamais d’avoir accès à des ressources financières. Cependant, de nombreuses personnes se retrouvent bloquées au moment d’obtenir les prêts dont elles ont besoin, pour diverses raisons. Certaines de ces raisons peuvent inclure des antécédents de crédit inadéquats et l’incapacité de couvrir le remboursement à bonne échéance. Découvrez ici cinq arguments convaincants pour inciter votre banque à approuver votre demande de prêt !

  1. Être en mesure de rembourser le prêt en temps opportun

Pour bénéficier facilement d’un crédit auprès d’une banque, vous devez renseigner cette dernière sur votre personne et votre capacité à respecter votre engagement. Cela constitue un point crucial dans votre relation avec votre prêteur et vous offre un avantage pour un éventuel crédit renouvelable. Pour ce faire, vous devrez rassembler des documents spécifiques pour prouver votre solvabilité à votre banque. Cela peut inclure :

A lire en complément : Comment joindre le Crédit Foncier de France ?

  • Des copies de vos revenus et dépenses ;
  • Des déclarations de revenus ;
  • Des états financiers de vos activités si vous êtes entrepreneur ;
  • Une demande de prêt cohérente et adaptée à votre situation de prêt.

Il est important de soumettre ces documents en temps opportun afin que la banque puisse évaluer l’exactitude de vos données.

D’autres méthodes courantes pour prouver la solvabilité consistent à avoir suffisamment d’actifs pour couvrir vos dettes et à posséder un bilan. Vous devez également présenter des états financiers qui correspondent à vos revenus et à vos dépenses.

A lire aussi : Comment calculer la capacité de financement d'une entreprise ?

  1. Justifier l’adéquation du crédit à votre projet de financement

En sollicitant un financement au bon moment, vous facilitez son obtention. Pour obtenir un financement professionnel par exemple, l’établissement bancaire que vous sollicitez vous demande de lui fournir un plan de financement. Pour être efficace, la banque énumère en amont les différentes caractéristiques des crédits proposés au moyen d’une fiche précontractuelle standardisée.

Dans le cas des crédits de consommation par exemple, l’entreprise devra spécifier le type de prêt disponible, le coût total du prêt, le taux d’intérêt et la mensualité. Cela peut être un prêt personnel ou un crédit de loisirs.

Habituellement, ces détails permettent à l’emprunteur de compléter un dossier personnalisé à l’aide des éléments financiers nécessaires pour évaluer la demande. Plus votre demande sera adaptée aux conditions de l’entreprise, plus grandes seront vos chances de la convaincre.

  1. Évoquer votre stabilité professionnelle

Occuper un poste stable dans une fonction est un argument de qualité pour bénéficier d’un prêt auprès d’une banque.

En effet, la plus grande inquiétude d’une institution bancaire est d’accorder un crédit à une personne incapable de rembourser. Pour cela, il est utile que vous donniez des détails par rapport à votre contrat. Par exemple, si vous êtes fonctionnaire, il vous sera plus facile d’être bénéficiaire d’un prêt auprès d’une banque. Celle-ci a la garantie que votre contrat est à durée indéterminée. Grâce à cela, vous pourrez même bénéficier de meilleures conditions de remboursement.

  1. Rassurer votre banque sur votre statut FICP

Pour gagner le cœur de votre agence de prêt, il est utile d’évoquer votre situation FICP. FICP est une agence gouvernementale expérimentée et disposant d’une large connaissance des pratiques de crédit. Elle fournit des conseils aux banques sur la façon d’approuver les prêts. Grâce à cela, les banques mettent en place des processus rigoureux d’évaluation de crédit.

La consultation du FICP avant un prêt est soutenue par une raison principale : assurer une protection pour la banque. Si un conseiller financier ne consulte pas le FICP, il court le risque d’accorder un prêt à un particulier qui n’est pas sûr pour sa banque. Ainsi, le FICP peut évaluer le degré de risque auquel un projet de prêt est exposé. Cela préserve les intérêts de la banque en lui évitant de subir d’éventuelles pertes financières.

  1. Fournir des attestations de remboursement si vous aviez contracté un prêt auparavant

À défaut de consulter le FICP, il est possible de joindre à votre demande les attestations de remboursements passées. Celles-ci s’obtiennent auprès de vos créanciers, une fois que vous payez vos redevances ou vos dettes sur achat. Elles sont présentées à la Banque de France pour l’annulation de votre inscription au FICP.

En définitive, cela témoigne de votre capacité à être responsable et à tenir vos engagements vis-à-vis de vos créanciers.