Assurance vie : Les avantages et les inconvénients !

1356
Assurance vie Les avantages et les inconvénients

1,848 milliard d’euros représente l’encours des contrats d’assurance-vie pour l’année 2021. Un chiffre symbolique, car il témoigne de la confiance que les Français accordent à ce produit d’épargne.

Mais à l’instar de tous les supports, l’assurance-vie a des atouts et des désavantages qu’il convient de connaitre afin de prendre des mesures. Zoom sur les avantages et les inconvénients de l’assurance-vie.

A lire en complément : Quelle assurance scolaire choisir pour le collège ?

Les avantages de l’assurance-vie

Le monde du placement n’est pas un milieu fiable à 100%. En effet, il est impossible de savoir à l’avance si vous avez fait le bon choix ou non. Par contre, il y a plusieurs données statiques et chiffres à prendre en considération et qui permettent de mieux comprendre le fonctionnement du contrat de l’assurance-vie.

Il y a bel et bien des inconvénients pour l’assurance vie et qui sont non-négligeables. Par conséquent, votre choix peut être plus avantageux avec le PER.

A lire également : Les essentiels des assurances pour les professionnels et les entrepreneurs

La liberté de l’enveloppe fiscale

Le premier atout du contrat d’une assurance-vie est relatif à son fonctionnement. En réalité, dans le cas où vous ne sauriez pas pourquoi souscrire une assurance-vie, sachez que celle-ci permet d’épargner et de faire fructifier un capital.

Quel que soit le projet et les conditions d’épargne, chaque assurance-vie doit pouvoir s’adapter au profil des souscripteurs et à leurs besoins. C’est d’ailleurs pour ce motif que ce contrat est perçu comme une enveloppe fiscale. Vous mettez à l’intérieur de cette enveloppe ce que vous voulez : taux de rendement, clauses de profitabilité, capital placé…

Le taux de rendement

D’une façon plus simple, l’atout majeur de l’assurance-vie est son rendement important. Tout dépend bien sûr de l’option dans laquelle vous placez. Dans le cas où les fonds en euros auraient généré en moyenne 1,10% en 2020, les unités de compte disposent en général d’un taux de rendement plus élevé, qui fluctue suivant les marchés et les domaines concernés.

Dans tous les cas, ces deux taux sont toujours plus élevés que les taux des livrets A, PEL ou livrets jeunes. Ainsi, si vous vous demandez à quoi sert une assurance-vie, c’est simplement un produit de placement qui a plus de chances de vous rapporter des revenus.

La transmission d’un capital hors succession

Un autre atout de poids de l’assurance-vie et de son mode de fonctionnement réside dans la notion de succession. En réalité, ce contrat est en général choisi dans un but de transmission de patrimoine. D’ailleurs, bon nombre d’assurés optent pour l’assurance-vie, car un capital légué avec ce support est accompagné d’une fiscalité plus profitable que celle des droits de succession.

Assurance vie Les avantages et les inconvénients

La raison est simple : le contrat d’assurance-vie est hors succession pour l’ensemble des primes versées avant le 70e anniversaire de la personne assurée. Et les bénéficiaires de l’assurance jouiront d’un taux d’abattement individuel important, ainsi que d’une taxation avantageuse.

Un contrat flexible

En plus des clauses et avantages d’exécution de l’assurance-vie, il s’agit d’un contrat flexible par essence. À l’inverse de l’avis populaire, le montant que vous placez dans cette assurance n’est jamais bloqué. En d’autres mots, vous pouvez le retirer quand vous le souhaitez en réalisant des rachats. Les rachats effectués en cours de contrat peuvent être partiels ou entiers. Ils impliquent ainsi la récupération d’une partie ou de la totalité des plus-values et du capital.

Si vous retirez tout le capital de votre assurance-vie, le contrat sera alors clôturé et vous ne bénéficierez pas de l’antériorité fiscale, qui présente plusieurs atouts non-négligeables. Toutefois, si le contrat est arrivé à échéance, vous pouvez toujours récupérer votre placement sous forme de rente viagère, ou autre, selon vos préférences.

Les inconvénients d’une assurance-vie

Après avoir cité les atouts du contrat d’assurance-vie, il convient maintenant de parler des désavantages qui sont d’ailleurs inévitables pour l’ensemble des supports de placement.

La baisse de rentabilité

À l’heure actuelle, le principal désavantage de l’assurance-vie réside dans son taux de rendement, notamment celui des fonds euros qui connait une baisse depuis plusieurs années. Un taux estimé à 1,46% en 2019 et à 1,10% en 2020, contre des taux qui atteignaient même 2,80% en 2013. Par ailleurs, les fonds en euros sont de moins en moins profitables pour les souscripteurs.

Les frais relatifs à la gestion

Un autre désavantage de l’assurance-vie : les coûts de gestion. En réalité, pour connaître la rentabilité de l’assurance, il faut faire le calcul des coûts de gestion. Ces frais sont générés par la gestion assurée par un organisme assureur.

Des coûts d’entrée, de retrait, des frais d’arbitrage… Il est essentiel de tenir compte de ces frais pour sélectionner la bonne offre d’assurance-vie. En réalité, vous avez le choix entre une gestion libre, une gestion pilotée ou encore une gestion par algorithme.

Les risques de perte en assurance-vie

Enfin, le dernier désavantage du contrat de l’assurance-vie est le risque de perte. En réalité, si vous décidez de placer en unités de compte afin d’optimiser vos chances de faire fructifier votre apport, vous serez forcément confronté à des risques.

Le marché est en constante évolution, sans compter que la valeur de vos actifs peut baisser. Néanmoins, l’univers de la finance n’interprète pas le terme de risque comme dans le vocabulaire commun. Le risque financier est lié à un facteur très important qui est celui de la volatilité, soit l’incertitude par rapport à la valeur future d’un actif. Cette volatilité implique certes des risques de perte, mais également des chances de gain.

Les différents types d’assurance-vie

Maintenant que nous avons vu les avantages et les inconvénients de l’assurance-vie, nous allons parler des différents types d’assurance-vie.

Lorsque vous souscrivez une assurance-vie en euros, votre épargne est placée sur un compte qui est rémunéré à un taux déterminé chaque année par la compagnie d’assurances. Cela signifie que le capital dont vous disposez ne fluctue pas en fonction du marché ni des performances économiques.

Si vous êtes à la recherche d’une solution sûre pour vos placements financiers, c’est l’option qu’il vous faut. Il faut garder en tête les inconvénients précédemment cités tels que le manque de rentabilité ou encore les frais relatifs à sa gestion.

Ce type de contrat permet aux assurés de placer leur argent dans plusieurs supports (fonds euro-croissance, etc.), ce qui offre une plus grande diversification dans leurs investissements ainsi qu’une flexibilité accrue qui leur permet d’allier sécurité et performance selon leurs objectifs patrimoniaux.

Cette option a aussi fait ses preuves auprès des investisseurs depuis quelques années grâce à son rendement intéressant et stable. Il reste toutefois nécessaire de prendre garde au risque encouru avec certains actifs boursiers, par exemple.

Bien moins connus mais très utilisés chez nos voisins européens, les contrats ‘unit-linked’ permettent aux investisseurs de placer leur argent dans des fonds en unités de compte (OPCVM). Ces derniers sont généralement plus risqués que les fonds euros mais offrent aussi un potentiel de rendement supérieur. Les montants investis peuvent être répartis sur plusieurs supports et ainsi profiter d’une diversification accrue.

Pensez à bien savoir qu’il existe aussi le contrat vie-génération qui a l’avantage d’être plus avantageux fiscalement parlant puisque certains bénéficient d’un abattement fiscal supplémentaire selon la durée du contrat.

Comment choisir son contrat d’assurance-vie

Maintenant que nous avons vu les différents types de contrats d’assurance-vie, il faut savoir comment choisir le meilleur contrat pour vous. Voici quelques éléments à prendre en compte lors du choix de votre assurance-vie.

Le coût global d’une assurance-vie comprend plusieurs types de frais. Il y a les frais d’entrée qui sont prélevés par la compagnie d’assurances lors de la souscription du contrat. Il existe aussi des frais annuels (frais de gestion, prélèvements sociaux) qui peuvent varier considérablement selon les contrats et le type d’investissement choisi. Le mieux est donc bien sûr un contrat dont l’ensemble des charges reste limité.

La performance passée du fonds en euros

Afin d’avoir une idée plus claire sur la qualité des performances futures envisagées pour une entreprise donnée, il peut être judicieux de s’intéresser aux résultats antérieurs réalisés par son fonds en euros.

Se renseigner sur ces aspects permettra donc à l’investisseur potentiel non seulement d’évaluer son niveau actuel mais aussi et surtout sa capacité potentielle à offrir un rendement stable dans les années à venir.

Vos objectifs financiers personnels


C’est sans aucun doute l’un des critères les plus importants à prendre en compte lorsqu’il s’agit de souscrire un contrat ou non : vos propres objectifs patrimoniaux !


Pour cela, posez-vous quelques questions claires : souhaitez-vous avant tout préparer votre retraite, épargner pour vos enfants ou encore diversifier au maximum votre portefeuille ? En fonction de cela, vous pourrez adapter le contrat d’assurance-vie à vos besoins.

La durée du contrat est aussi un aspect crucial lors du choix de votre assurance-vie. Si vous comptez investir sur le long terme (plusieurs années voire décennies), les frais peuvent être mieux amortis et l’investissement peut offrir une meilleure rentabilité.

Il ne faut pas oublier que la souscription d’un contrat d’assurance-vie nécessite aussi une bonne compréhension des termes mais aussi des clauses contractuelles qui y sont associées. Il faut prendre le temps nécessaire avant de faire son choix final !