La SCPI, une autre maniere d’investir dans l’immobilier

1000

Si l’immobilier reste sans conteste le mode d’investissement le plus largement plébiscité par les Français, certaines des possibilités qu’il offre restent néanmoins méconnues. Elles proposent pourtant aux personnes qui souhaitent diversifier leur patrimoine une alternative qui peut s’avérer des plus intéressantes. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de vous parler aujourd’hui plus spécifiquement des SCPI et des diverses possibilités qu’elles offrent.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

L’acronyme SCPI désigne les Sociétés Civiles de Placement Immobilier. Il s’agit de sociétés civiles qui sont cependant considérées comme des fonds alternatifs d’investissement par l’Autorité des Marchés Financiers. Cette décision a été prise en 2013 de manière à respecter au mieux les directives européennes. Elles sont administrées par des sociétés spécialisées dans la gestion d’actifs immobiliers, on peut par exemple citer primonial reim. Le but de la SCPI est de vous permettre d’investir dans l’immobilier via l’achat de parts de sociétés civiles investies en immobilier.

A voir aussi : Investir dans les Pyrénées Orientales pour arrondir ses fins de mois

On distingue en général deux grands types de SCPI : 

  • la SCPI de rendement dont le but est, comme son nom le laisse entendre, le versement de revenus fonciers à la fois élevés et réguliers
  • la SCPI de capitalisation : il s’agit d’une solution permettant aux investisseurs le souhaitant de favoriser l’aspect fiscal du placement, notamment en différant la rentrée des revenus ou en les capitalisant, de manière à optimiser la plus-value à moyen ou à long terme.

Bien évidemment, si vous souhaitez vous-même investir, le choix entre l’une ou l’autre sera à faire en fonction de multiples éléments qui vous sont propres, notamment le montant que vous souhaitez investir et les risques que vous vous sentez prêt à prendre.

A voir aussi : Perspectives d'évolution du prix de l'immobilier à Paris en 2023

Le cas des SCPI de rendement

Nous souhaitions vous proposer un focus sur ces dernières. 

Les SCPI de rendement concernent la plupart du temps l’immobilier d’entreprise. Elles vous proposent en effet d’investir dans des locaux à usage professionnel. Cela peut être des bureaux, des commerces ou entrepôts, des hôtels ou encore tous types de locaux relevant des secteurs de la santé ou de l’éducation. Ce type d’immobilier est reconnu offrir des rendements qui sont à la fois plus importants et plus stables que ceux qui peuvent être générés par l’immobilier d’habitation. Par ailleurs, le principe même de la SCPI, qui regroupe par définition des investisseurs n’ayant aucun lien les uns avec les autres, implique une mutualisation des risques locatifs. Vous êtes relativement protégé en cas de défaillance d’un locataire, bien plus en tout cas que vous le ne seriez dans le cas d’un investissement locatif que nous pourrions définir comme classique.

Si les revenus qu’elles génèrent relèvent du régime de droit commun des revenus fonciers, elles peuvent s’envisager selon deux stratégies principales : l’une qualifiée de prépondérante ou de thématique, la seconde que l’on dira diversifiée. Les revenus sont, eux, en principe versés tous les trois mois aux investisseurs porteurs de parts, directement via leur compte en banque.

L’immobilier d’entreprise étant difficilement accessible aux particuliers, la SCPI, bien que n’étant pas sans risques, est un très bon moyen de contourner ce type de difficultés.

Comme tous placements immobiliers, l’investissement en part de SCPI présente un risque de perte en capital dû à l’évolution des marchés immobiliers notamment. Les revenus ne sont pas garantis, ils peuvent varier à la hausse comme à la baisse en fonction de la performance du fonds. L’investissement en part de SCPI s’envisage sur le long terme avec un horizon de placement recommandé de 10 ans. La liquidité est limitée, la société de gestion ne garantit pas la revente des parts. Et comme tout placement, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.