Comment rédiger une lettre de démission ?

10

On est tous d’accord : une lettre de démission, ce n’est jamais facile à écrire. Ce n’est pas comme la lettre de motivation. Quelle que soit la raison de notre départ, on éprouve toujours du mal, de la gêne, du regret et même parfois de la tristesse. Tout est confus. Pourtant, lorsqu’on en est obligé, on doit le faire. L’important est de savoir bien la présenter et d’apporter des excuses valables de sa démission. Voici comment faire.

Ce qu’est une lettre de démission

À titre d’information, une lettre de démission est un document qui évoque la raison de départ d’un employé au sein d’une entreprise donnée. Elle doit apporter les détails de ce départ (date, raison, etc.) et ne doit être envoyée qu’à votre supérieur hiérarchique. Pour ne pas le heurter et l’agacer, vous devez être polis et courtois pour signifier votre savoir-vivre même si vous n’êtes plus motivé de rester.

A lire aussi : Comment trouver une idée d'innovation ?

Certes, cette lettre peut marquer votre ouverture à de nouveaux horizons et à de nouvelles opportunités de carrière, mais rien ne sert d’être méchant avec votre « ancien » supérieur même si la raison de votre départ est un conflit. Il n’est pas non plus utile de rédiger une très longue lettre de démission. Si vous voulez apporter plus de détails, vous pouvez en parler lors d’une discussion éventuelle avec votre supérieur.

Quelle longueur pour ma lettre de démission ?

Pour ne pas dépasser la longueur idéale d’une lettre de démission, vous devez débuter par les bases et remercier votre employeur pour tous les défis professionnels qu’il vous a permis de relever et pour toutes les compétences que vous avez pu acquérir au sein de la société. Sur ce, oubliez les grandes formules et restez factuel. Si vous avez peur de dépasser la limite, vous pouvez vous inspirer des exemples de lettre de démission en ligne. IL y a également des exemples de CV que vous pouvez adapter au nouveau poste que vous convoitez.

A lire aussi : Comment trouver des partenaires pour un projet ?

Comme entête de votre lettre de démission, dites par exemple « Je vous prie de bien vouloir accepter cette lettre rendant officielle la démission de mon poste de (intitulé du poste). Mon départ est prévu le (date de votre départ), soit quinze jours après la remise de cette présente lettre ». Eh oui, une lettre de démission doit être présentée à l’avance en fonction de votre ancienneté dans la société, soit 15 jours minimum. C’est ce qu’on appelle le délai de préavis.

Et pour le remerciement, vous pouvez dire « Merci pour ces (nombre d’années que vous avez travaillé pour la société) qui m’ont permis d’avancer professionnellement comme informaticien, et pour la confiance accordée pour les mandats que vous m’avez confiés. »

Mais après avoir remercié votre supérieur, prenez aussi le temps de montrer votre disponibilité pour la transition pour ne pas gâcher l’emploi du temps que la société s’est déjà fixé pour l’accomplissement de toutes ses activités y compris vos tâches. Rassurez votre supérieur que vous n’allez pas changer votre façon de travailler et que vous allez faire le suivi de vos tâches.

Prenez cet exemple :

« En attendant mon départ, je ferai mon possible pour compléter les dossiers urgents et pour assurer la formation de ma relève au sein de l’équipe.

Je souhaite longue vie à (nom de la société) et j’espère rester en contact avec toute l’équipe. Salutations,

Votre nom »

Les différents types de lettre de démission

Pour votre information, sachez qu’il existe plusieurs types de lettre de démission. C’est à vous d’adapter la vôtre en fonction de vos propres motifs de départ et le niveau de détail que vous voulez y apporter.

Parmi ces types de lettre de démission, citons :

  • La lettre de démission détaillée : ce modèle peut très bien convenir aux personnes occupant le même poste depuis un long moment dans la société et qui souhaitent détailler leurs raisons de départ. Vous pouvez y apporter vos impressions sur les expériences que vous avez acquises dans ce poste ;
  • La lettre de démission standard : c’est le modèle de lettre de démission le plus répandu. Celui-ci est destiné aux organisations qui veulent demander à leurs employés d’informer en même temps leur supérieur hiérarchique ainsi que le département des Ressources Humaines de leur décision de partir ;
  • La lettre de démission formelle : ce troisième modèle est destiné aux personnes qui n’ont pas éprouvé de la satisfaction dans leur poste et qui ne veulent pas apporter plus de détails sur leur départ mais qui souhaitent quand même partir avec une bonne référence ;
  • La lettre de démission avec demande de réduction de préavis : ici, vous avez la permission de demander la réduction de votre durée de préavis si cela vous paraît trop long. Normalement, cette durée doit être mentionnée dans votre contrat de travail ;
  • Et la lettre de démission pour départ à la retraite : ce dernier modèle est indiqué pour les personnes décidant de partir à la retraite et qui n’ont pas décidé de partir à un autre emploi pour continuer leur carrière.

Lorsque vous avez choisi votre type de lettre de démission, vous devez maintenant la rédiger selon les normes indiquées et l’envoyer à votre supérieur. Il ne vous reste plus qu’à continuer votre travail avec dévouement et professionnalisme jusqu’au dernier moment de votre prise de poste. De cette façon, vous n’allez laisser que de bons souvenirs et une bonne image pour votre carrière à venir.

Les à éviter

Et enfin, pour finir, il reste de savoir quelles sont les choses que vous devez éviter dans la rédaction d’une lettre de démission. Ce que vous devez savoir, c’est que votre employeur peut perdre votre lettre de démission car ce n’est pas le seul document qu’il a à sa possession. Or, votre nouvelle entreprise, où vous pensez travailler après votre démission peut demander des références à votre sujet à votre ancienne société. Pour que vous conserviez une bonne image, vous devez éviter ces quelques points :

  • Ne pas expliquer votre démission ;
  • Énumérer les inconvénients de votre emploi et critiquer vos collègues ou votre ancienne entreprise ;
  • Vanter de ce qui vous attend après votre départ ;
  • Envoyer une lettre non vérifiée et non corrigée ;
  • Dépasser une page de texte ;
  • Et ne pas se tenir aux formalités de base.

Bref, vous devez garder un ton positif dans la rédaction de votre lettre de démission.