Assurer sa trottinette électrique : guide pour rouler sereinement

81

L’essor des trottinettes électriques a transformé les modes de déplacement urbains. Pour circuler en sécurité et éviter les risques, il convient de bien assurer ce moyen de transport très prisé. Faisons un état des lieux des options d’assurance et des garanties qui existent pour garantir la protection des usagers de trottinettes électriques.

Le cadre réglementaire des trottinettes électriques

Dans le but de sécuriser l’utilisation des NVEI (Nouveau Véhicule Électrique Individuel) dans les villes, le gouvernement a mis en place une nouvelle réglementation. Depuis le 25 octobre 2019, cette catégorie englobe officiellement les trottinettes électriques et autres engins du même type. Il est important d’assurer une trottinette électrique avant de l’utiliser.

A lire aussi : Où souscrire une assurance vie ?

Règles de circulation et équipement obligatoire

Les propriétaires de trottinettes électriques doivent impérativement être âgés d’au moins 12 ans et ceux-ci n’ont pas le droit de circuler sur les trottoirs, sauf autorisation spécifique prévue par arrêté municipal. La circulation doit s’effectuer sur les pistes cyclables ou la chaussée. Le port d’un casque est fortement recommandé, mais il n’est pas encore obligatoire.

Pour augmenter leur visibilité auprès des autres usagers de la route, ils ont également l’obligation de disposer d’un éclairage avant et arrière ainsi que d’un dispositif de freinage et d’un avertisseur sonore. Le non-respect de ces règles entraîne des sanctions.

Lire également : Axa Assurance Logement: le meilleur choix pour les étudiants !

Les options d’assurance pour les trottinettes électriques

Avant de prendre la route sur une trottinette électrique, il est essentiel de souscrire une assurance adaptée à ses besoins et aux risques qu’elle représente.

L’assurance responsabilité civile

Pour couvrir les dommages matériels et corporels causés involontairement par l’utilisateur du NVEI à autrui (piétons ou autres véhicules), la première protection indispensable à obtenir est la garantie Responsabilité Civile (RC). Cette dernière peut être intégrée directement dans un contrat d’assurance habitation ou proposée en option. Il est donc primordial de bien vérifier les termes du contrat afin de savoir si cette couverture élargit sa protection aux utilisateurs de trottinettes électriques.

Dans le cas où la RC est absente ou insuffisante, il est possible de souscrire un contrat spécifique auprès d’une compagnie d’assurance spécialisée.

Assurances complémentaires : vol, incendie, dommages personnels

En plus de la RC, certaines assurances proposent des garanties complémentaires pour protéger au mieux les usagers de trottinettes électriques :

  • garantie contre le vol : elle intervient en cas de vol ou de tentative de vol du véhicule électrique.
  • garantie incendie : elle prend en charge les dommages causés par un incendie qui provient du véhicule ou de ses batteries.
  • garantie de dommages matériels au NVEI : ce type de couverture indemnise l’assuré pour les dégâts causés à sa trottinette électrique suite à un accident, une chute, des actes de vandalisme, etc.
  • garantie dommages personnels : cette protection s’avère nécessaire afin d’offrir une couverture complète pour l’utilisateur. Elle viendra alors prendre en compte les frais médicaux et éventuelles indemnisations à verser dans le cas où l’utilisateur est blessé lors d’un accident impliquant sa trottinette électrique.

Il appartient à chaque usager de choisir les garanties adaptées à ses besoins et aux risques associés à son utilisation quotidienne.

Astuces pour bien choisir son assurance trottinette électrique

Pour trouver la meilleure formule d’assurance adaptée à son profil et aux caractéristiques de sa trottinette électrique, les conseils suivants peuvent être précieux :

  • comparer les offres de nombreux assureurs : cela permet d’avoir un aperçu complet des différentes protections proposées sur le marché et de déterminer le meilleur rapport qualité-prix selon ses besoins.
  • vérifier les exclusions de garantie : certaines compagnies d’assurance ne couvrent pas certains types d’accidents ou exigent des conditions spécifiques pour la prise en charge (utilisation dans le cadre professionnel, exercice de certaines activités sportives, etc.). Il est important d’analyser en détail ces clauses pour éviter toute mauvaise surprise.
  • tenir compte des franchises et des plafonds d’indemnisation : En cas de sinistre, ces éléments peuvent avoir une influence sur la prise en charge financière des dommages subis. Il faut donc être vigilant à ces points importants lors de la souscription garantissant ainsi une couverture optimale et adaptée aux besoins et attentes de chaque individu face à l’utilisation de sa trottinette électrique.

En résumé, assurer sa trottinette électrique est une démarche nécessaire pour circuler en toute sécurité et se prémunir contre les risques inhérents à ce moyen de transport. Chaque utilisateur doit s’informer auprès de son assureur ou envisager de souscrire un contrat spécifique selon ses besoins en matière de protection et de garanties. Rouler sereinement passe par la responsabilité de son usager concernant la réglementation en vigueur et un système d’assurance complet et personnalisé.